Stay Hungry, Stay Foolish

Chopin par Khatia Buniatishvili

In Uncategorized on September 16, 2011 at 9:44 am

Dans mes aventures parisiennes, j’ai eu l’immense chance d’assister au concert de la jeune prodige Khatia Buniatishvili – la nouvelle étoile du piano – à la Salle Pleyel. Quelle révélation! Sans trop réfléchir, je pense bien que c’est le plus beau concert auquel j’ai eu l’occasion d’assiter. Le programme était assez simple, elle était présente pour jouer le Concerto pour piano n2 en fa mineur de Chopin, introduite par le Corsaire de Berlioz et suivie de la Cinquième Symphonie de Beethoven, le célèbre « pom pom pom pom ».

Khatia Buniatishvili est née à Tbilissi en Géorgie en 1987.  Sa mère, passionnée de piano la mène rapidement vers l’instrument et c’est avec elle que la jeune Khatia commence à travailler. Elle en dira plus tard « Sans être professionnelle, ma mère avait l’oreille absolue et un goût musical très raffiné. » Khatia donne son premier concert avec l’Orchestre de Chambre de Tbilissi à l’âge de 6 ans et rentre au conservatoire à 17 ans.

Remportant de nombreux prix, elle part étudier à l’Académie de musique et des arts du spectacle de Vienne en 2007. Elle fait ses débuts en 2008 au Carnegie Hall de New York (rien que ça) dans le Concerto pour piano n2 de Chopin qu’elle interprétait hier soir. A partir de ce moment là, tout s’enchaine, elle est rapidement invitée à tous les plus prestigieux festivals, elle collabore avec les plus grands chefs d’orchestre, travaille notamment avec la BBC, reçoit des prix, signe finalement un contrat d’exclusivité avec Sony Classical et a sorti son premier album en mai 2011 consacré à l’œuvre de Liszt.  Femme accomplie et indépendant, elle parle couramment le géorgien, l’allemand, le français, le russe et l’anglais. Fascinée par l’art en général, elle regarde Kieslowski, admire les Impressionnistes et Rembrandt, et lit Dostoïevski et Tolstoï.

 Au XXIème siècle, le piano est devenu le lieu d’une exigence, d’un contrôle, d’une rigueur et d’une maitrise sans faille, où l’erreur n’est pas acceptée au risque de sacrifier un peu de spontanéité. Défiant tous les obstacles, Khatia semble jouer sa vie à chaque fois qu’elle se met au piano.  On sent qu’elle a un réel instinct naturel une force qui la lie à sa musique. Alors cette magnifique jeune femme de 24 ans dans sa longue robe noire à paillettes prend tous les risques, s’embarquant dans des rythmes inexplorés, livrant des interprétations brulantes et créant des sonorités magiques. Elle est – je dirais presque- théâtrale, bouillonnante et d’un autre coté d’une profondeur et d’une intensité que je n’avais plus vu depuis longtemps. Ses doigts effleuraient les touches blanches et noires du telle délicatesse qu’elle faisait naitre des notes que je n’avais jamais entendu auparavant.  Elle joue de toute son âme et tout son cœur, l’orchestre l’accompagne, l’admire, l’entente est immédiate  entre les deux entités et une majestueuse harmonie en découle naturellement. Mes sens se sont réveillés, mes poils se sont dressés, pour une petite heure, Khatia Buniatishvili m’a transporté vers des horizons lointains.

Après le Concerto n2, acclamée par la foule pendant bien 10minutes, elle est revenue jouer  Liebesträume ( Reve d’amour numéro 3) de Liszt.  Cette pièce a été composée pour accompagner un poème et de Ferdinand Freiligrath. “O lieb, so lang du lieben kannst”,  ce qui veut dire “Aime aussi longtemps que tu peux aimer”. Quelle émotion ! Elle m’a personnellement fort émue puisque ce  court morceau occupe une place toute particulière dans ma liste de lecture. Alors qu’elle pianotait la dernière note ses mains se sont levées et pendant bien 40 secondes, un silence absolument parfait s’est installé dans la salle … Il était presque possible d’entendre les battements des cœurs. C’était extraordinaire.

Lorsqu’un journaliste lui demande ce qu’est un artiste, elle répond : « C’est celui qui voit dans les plus petites choses et les moindres détails de la tragédie ou de bonheur. »

Et voilà.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

%d bloggers like this: